Maternity

Continuer à s’alimenter quand on est maman

22 novembre 2016

Oui, je sais, le titre de cet article est absolument étrange mais, pourtant, en devenant maman, j’ai été frappée de plein fouet par une triste constatation #aïe : manger quand je veux est devenu très difficile ! Alors, j’avais envie de partager mes astuces pour continuer à manger correctement quand vous êtes seul(e) à la maison pour vous occuper de bébé. Avoir une alimentation équilibrée après l’accouchement et surtout pendant l’allaitement est pri-mor-dial !

Anticiper le petit-déjeuner

maman-on-mange-quoi-2

Commençons par le sacro-saint petit-déjeuner. Le matin, je ne vais pas vous mentir, c’est la course ! Je suis généralement réveillée par Alix qui réclame à manger. Ma faim passe donc au second plan et je dois attendre que mademoiselle ait avalé son biberon, l’ait digéré et qu’elle se rendorme paisiblement pour la sieste du matin. En clair, je ne déjeune pas avant 10h du matin. Et pas question de se lancer dans des préparations longues : un bébé, c’est sournois :D Tu penses qu’il dort paisiblement, alors tu commences à sortir casseroles et autres ustensiles, mais BIM, c’était une blague « Regarde maman, mes yeux sont graaaand ouverts » #chipie. Donc, pour éviter de sauter ce repas essentiel à mes yeux, je prépare absolument tout la veille. En ce moment, mon petit-déjeuner se compose d’un kiwi, d’une tasse de thé Fittea et d’un bol de muesli dans lequel j’ajoute deux carrés de chocolat coupés en morceaux ainsi que du lait d’amande. Tout ce qui peut être anticipé, je le prépare la veille, quand Papa est là.

Mais aussi le déjeuner !

Pour le déjeuner, encore une fois, c’est très compliqué de se lancer dans la préparation d’un bon petit plat. Alors je n’ai pas changé mes habitudes et je cuisine, le soir, en plus grande quantité : le midi, je n’ai plus qu’à réchauffer ma lunchbox.

Privilégier des recettes rapides et connues

Même si le soir nous sommes deux pour gérer Alix, il y a des jours où elle demande énormément d’attention et où il est compliqué de cuisiner. Pour ces jours-là, je choisis des recettes rapides à préparer et dont la cuisson ne nécessite pas de surveillance particulière. Notre allié : les plats au four ! Quelques exemples : des potatoes maison accompagnés de crudités, des pommes de terre au four servies avec des haricots rouges à la sauce tomates, une pizza faite par nos petits mains, des lasagnes végétariennes, etc. Croyez-moi, ça change tout. Vous ne comptez que le temps de préparation et pendant la cuisson, vous pouvez vous concentrer sur autre chose. Au pif : une douche :)

Il m’arrive, enfin, de préparer plusieurs plats le week-end. Je ne les congèle pas puisqu’ils sont dégustés trop rapidement mais rien ne vous empêche de le faire pour les jours ultra compliqués !

Ne pas lâcher les bonnes habitudes

Et, évidemment, je continue de préparer mes menus à l’avance : la base d’une bonne organisation. Je privilégie des recettes simples et rapides, sans prise de tête. Je ne me lance pas dans la préparation de mets élaborés… On verra ça quand mademoiselle sera plus grande.

Je ne croyais pas que manger allait devenir une activité périlleuse mais je suis convaincue qu’il est essentiel de continuer à bien s’alimenter, que ce soit pour récupérer de l’accouchement, pour pallier au manque de sommeil ou pour produire un lait de qualité. Alors, j’espère que ces petites astuces aideront les mamans et les papas.

Si vous avez d’autres bons conseils, n’hésitez pas à les laisser en commentaire de cet article. Entre parents, on se doit de s’entraider :D

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre Jeunes & Sportifs 22 novembre 2016 à 12 h 23 min

    Je ne suis pas enceinte et ce n’est pas prévu pour les prochains mois mais je commence déjà à essayer de penser à une organisation tout en me disant laisser tomber tant que tu ne sais pas ce que c’est tu ne peux pas t’organiser. Si c’était si simple tout le monde le ferait ! Mais c’est quand meme bien sympa de lire les conseils de celles qui savent de quoi elles parlent :D
    Bon courage à toi et bonne journée
    Laura

    • Répondre Thifaine 24 novembre 2016 à 15 h 50 min

      Je te confirme, ça ne vaut pas la peine d’anticiper… En plus, chaque bébé est unique et peut-être que le tien te laissera beaucoup de temps libre :D

    Laisser un petit mot