Sport

Femme vs pectoraux

27 juillet 2015

Je ne pense pas me tromper en affirmant que pour la majorité des femmes, travailler les pectoraux n’est clairement pas une priorité. Aujourd’hui, je vais tenter de vous démontrer que c’est pourtant essentiel pour se construire un corps solide et, surtout harmonieux… Attention, je ne jette la pierre à personne ! Déjà, parce que je suis très mauvaise au lancer et surtout parce que j’ai inclus les exercices ciblés pectoraux depuis seulement quelques mois.

Il faut savoir que les pectoraux sont deux grands muscles situés derrière notre poitrine. Donc, en les sollicitant régulièrement, vous allez gagner en fermeté. Ce n’est pas génial, ça ? Bon, ok, on n’est pas sur une transformation spectaculaire… juste un petit coup de pouce. Je vous rassure également : vous n’allez pas perdre 2 tailles de bonnet ! Certes, je vous l’accorde, les bodybuildeuses ont, généralement, une (très) petite poitrine : ce n’est pas à cause de la musculation mais de leur alimentation. Elles suivent une sèche stricte qui traque la moindre cellule graisseuse. L’inverse est également impossible : la musculation ne vous permettra pas d’augmenter votre volume mammaire. Sinon, il y aurait plus de filles sur les bancs de développé…

Si vous avez peur de vous transformer en grosse bê-bête trop musclée, je vous arrête tout de suite. Il suffit d’étudier nos congénères mâles pour comprendre qu’avoir des pectoraux énormes n’est pas une mince affaire. Et pourtant, leur taux de testostérone est plus élevé que le nôtre = ils construisent plus de masse musculaire que les femmes, les chanceux.

Pour le travail des pectoraux, je vous conseille de charger au maximum et d’effectuer peu de répétitions par série (entre 8 et 12)(répétitions, hein ! Pas série… A moins que vous soyez surhumaine). Pour ce type de muscle, le combot “poids légers + nombreuses répétitions” n’est absolument pas efficace.

Sachez que les pompes ne suffisent pas. Il est essentiel d’intégrer différents exercices de base et d’isolation pour travailler de manière harmonieuse. Gardez en tête que l’important est de varier :)

Développé haltères

Développé haltères

Voici un aperçu des exercices qui permettent de travailler les pectoraux :

  • Le (célèbre) développé couché,
  • Ses variations : développé couché incliné et décliné,
  • Les pompes,
  • Les dips,
  • L’écarté incliné avec haltères,
  • Etc.

Sur internet, vous trouverez pleeeein d’exercices ciblés pectoraux. La recherche Google à faire est : “exercices musculation pectoraux” et en aucun cas “exercices femme musculation pectoraux” :)

J’espère que ce court article vous a plu et vous aura aidé à y voir plus clair. Si je devais résumer : entraînez TOUS les muscles de votre corps, c’est la clé pour développer de la masse musculaire et construire un corps harmonieux et fort ! Et oui… Il faut l’avouer, c’est quand même pratique dans la vie de tous les jours de savoir soulever du lourd.

Et vous ? Vos pectoraux ? Ils se la coulent douce ou ils sont plutôt du genre entraînés ? Quelles sont vos idées reçues au sujet du travail des pectoraux en musculation ?

Vous aimerez aussi

10 Commentaires

  • Répondre DUHAUTOIS 27 juillet 2015 à 14 h 55 min

    Merci pour ces infos concernant les différents exercices permettant de travailler les pectoraux !
    Tu as des bras de rêve et un bel exemple pour nous toutes !

    Je travaille en ce moment les pectoraux car j’ai parié pour le 20 août que j’enchaînerai 20 pompes contre un de mes amis, c’est pas gagné… ;)

    PS : Accro à tes articles. ;)

    Ségolène

    • Répondre Thifaine 27 juillet 2015 à 16 h 08 min

      Hey Ségolène ! Ça me fait plaisir que tu passes par ici :) Enchaîner 20 pompes, je te confirme que ce n’est pas facile mais pas impossible !

  • Répondre Elise 27 juillet 2015 à 18 h 46 min

    Ah bah heureusement que tu es là pour expliquer tout ça parce que c’est la première fois que j’en entends parler ^^
    Mes pectoraux se la coulent douce, clairement. Je croyais qu’il n’y avait que les pompes pour les travailler, et j’en fais rarement … mais mon entraînement est loin d’être parfait.
    En tout cas merci pour toutes ces infos, je ne savais pas du tout !

    • Répondre Thifaine 28 juillet 2015 à 15 h 27 min

      Mais pas de quoi :) Ça me fait plaisir d’être utile.

  • Répondre Melanie de Iron Ladies 27 juillet 2015 à 18 h 50 min

    Super ton article! C’est important les pectoraux comme le reste! Mon chouchou : le développé incliné! Parfait pour bosser le haut des pecs et donc raffermir la poitrine! A bientôt!

    • Répondre Thifaine 28 juillet 2015 à 15 h 27 min

      J’aime beaucoup aussi cet exercice que je trouve, assez difficile !

  • Répondre La Sauterelle 29 juillet 2015 à 22 h 54 min

    Et ben! Quand je te vois et te lis, je me rends compte que j’ai encore du boulot !!! :-D
    Merci pour tes conseils, jusque là « mes pectoraux se la coule douce », mais je vais voir ce que je peux faire de ce côté là…

    • Répondre Thifaine 30 juillet 2015 à 14 h 56 min

      Sans pression hein ;) Fais ce que tu as envie ma belle !

  • Répondre La Sauterelle 30 juillet 2015 à 18 h 15 min

    Oui … sans pression ;-) Tu commences à bien me connaitre!

    • Répondre Thifaine 1 août 2015 à 23 h 02 min

      Ton dernier article m’a beaucoup touchée :)

    Laisser un petit mot