Lifestyle

Le plaisir de manger sainement

29 juillet 2014

La nourriture est nécessaire au bon fonctionnement du corps humain, c’est un fait. Mais il est important de se rappeler qu’avoir un mode de vie équilibré, ce n’est pas juste respecter des normes nutritionnelles, ni de suivre un régime stricte. Manger doit rester synonyme de plaisir : prendre le temps de préparer un bon repas pour ensuite le déguster c’est, à mon sens, la base de son propre bien-être.

Vie saine rime aussi avec plaisir

Conjuguer plaisir et alimentation équilibrée n’a jamais été pour moi une contrainte : je suis d’ailleurs bien incapable de me forcer à composer des repas avec des aliments que je n’aime pas ou qui ne sont pas en accord avec mes principes. Alors qu’au contraire la restriction n’entraîne que frustration et conduit à des comportements néfastes.

La tendance healthy, à mon sens, a un côté pervers que je n’apprécie pas tellement : elle donne l’impression de privilégier la santé au détriment du plaisir. Or, si on souhaite s’orienter de façon durable vers un mode de vie plus sain, il est très important de conserver le plaisir de manger. Je ne dis pas que la mode healthy est une mauvaise chose, je m’inquiète simplement des messages qui sont parfois véhiculés sur le web…

Testez, expérimentez, tentez, goûtez…

Il est important de faire ses propres expériences : ne suivez pas de régime en particulier et remettez toujours en cause ce que vous pouvez entendre/lire. Etre informé, c’est manger en pleine conscience et cela permet de faire les bons choix.

Personnellement, j’ai expérimenté pendant presque une année le régime frugivore/crudivore : c’est-à-dire essentiellement des fruits et des légumes crus. Au début, je n’ai vu que les effets bénéfiques d’une telle alimentation : vitalité et énergie. Et puis, rapidement, mon corps m’a fait comprendre que j’allais trop loin… J’étais fatiguée, j’avais mal au ventre, je commençais à me sentir triste et surtout ! toute ma vie tournait autour de l’alimentation. J’en parlais tout le temps…

Je ne critique pas les personnes qui mangent de cette façon, bien au contraire. Simplement, ce n’est pas fait pour moi. Manger ne doit pas être une prise de tête : je me sentais frustrée et ne ressentais plus aucun plaisir à manger. Pire, M. et moi-même ne mangions plus de manière identique et j’avais l’impression que l’on s’éloignait. Pour nous, faire la cuisine est un véritable moment de partage : on discute de notre journée, on planifie la suivante…

La nourriture ne doit pas être une mode et chacun doit trouver sa voie. Partager des recettes, oui mais imposer sa vision de l’alimentation, jamais.

C’est important de rester ouvert et de tester de nouvelles expériences culinaires. Je note souvent que l’on mange par habitude… Il existe pourtant tellement d’ingrédients différents. Quand je suis entrée pour la première fois dans un magasin bio, je me suis dit « euh… mais qu’est-ce que c’est ça ?! ». Je ne connaissais pas la moitié des produits : on a testé beaucoup de choses, fait de très bonnes découvertes et d’autres que l’on préfère oublier ! Mais, souvent, ça nous a permis d’enrichir notre liste de recettes.

Et qui dit enrichir, dit diversifier son alimentation… Il ne faut pas avoir peur de tester de nouvelles choses, d’expérimenter d’autres cuisines et surtout ne pas oublier de se faire plaisir.

Soyez plus exigeant !

Bien manger, c’est aussi apprendre à bien consommer : il vaut mieux parfois acheter moins mais mieux… Les tomates en hiver : never ! Il existe d’autres solutions que les supermarchés pour faire ses courses. En changeant un peu nos habitudes, on a eu l’impression de redécouvrir le goût de certains aliments. Alors, oui, ne nous mentons pas, ça coûte souvent plus cher mais nous avons pris le parti de ne pas trop compter quand il s’agissait de nourriture (dans la mesure du raisonnable bien-sûr). Manger des pâtes pour se payer un smartphone (ok, je caricature), ce n’est tout simplement pas envisageable.

Pour conclure, ne suivez aucune mode alimentaire : ce sont d’ailleurs deux mots qui ne devraient jamais être associés ! Testez, expérimentez, informez-vous et surtout, sans prise de tête. N’oubliez pas de vous octroyer des petits plaisirs de temps en temps, sans culpabilité (un bon équilibre alimentaire ne se calcule pas sur une journée).

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre Mély - Les Tribulations d'une Jeune Provinciale 24 avril 2015 à 20 h 45 min

    Ton article résume bien ce que je pense. Manger sain c’est bien, mais manger sain ça n’est pas manger triste. Il faut continuer à se faire plaisir au risque de générer une frustration qui aura des effets néfastes à long terme. Manger c’est un plaisir, un moment de convivialité et il ne faut pas l’oublier !

    • Répondre Thifaine 27 avril 2015 à 11 h 24 min

      Voui, c’est exactement ça ! Le plaisir gustatif est primordial pour tenir la distance…

    Laisser un petit mot