Sport

Sport : trouver la motivation

24 février 2015

Changer de mode de vie est un processus lent et complexe qui nécessite discipline et motivation. Il y a toujours des exceptions mais, dans l’ensemble, balayer ses anciennes et mauvaises habitudes alimentaires et sédentaires au profit d’une vie plus saine constitue un véritable effort.

Step by step

Après la phase “déclic”, on se retrouve tous au pied de la montagne Healthy en se demandant comment on va pouvoir atteindre le sommet. Pas de panique ! Procédons par étapes…

Étant légèrement excessive, je me lance toujours à corps perdu dans une aventure avant de me dire “Mouais… bof !”. Pour éviter ce genre de déconvenue, quand j’ai décidé de revoir mon mode de vie, j’y suis allée petit à petit. Premièrement, je me suis inscrite en salle de sport pour y faire du cardio training. Mon objectif était alors de conserver ma silhouette voire de l’améliorer légèrement tout en continuant de manger ce que je voulais (team fromage-power !).

Puis, au fil des semaines, je m’ennuyais un peu et j’ai commencé à m’intéresser au renforcement musculaire. Là, j’ai commencé à voir de sérieux changements : fesses plus remontées et rebondies, mollets galbés, biceps et triceps modelés, quadriceps dessinés… Et l’idée d’opérer quelques modifications dans mon alimentation est apparue pour mettre toutes les chances de mon côté.

Tout ce cheminement a pris au moins 6 mois mais depuis, je n’ai plus jamais abandonné et ça fait presque deux ans aujourd’hui.

Objectif et récompense

Avant de démarrer, il est bon de vous fixer un ou plusieurs objectifs atteignables et réalistes. Évitez de vous fixer une date à laquelle vous devez avoir atteint votre but : le facteur temps est générateur de stress et de démotivation. Demandez-vous plutôt réellement ce que vous voulez, pourquoi vous souhaitez changer de mode de vie. Personne d’autre que vous n’aura la réponse à cette question. Ma BFF a évoqué récemment sa petite astuce, celle de la “carotte” : elle s’offrira un joli cadeau si elle respecte son plan d’entraînement pendant au moins trois mois. Si elle rate une séance, pas de récompense ! Et croyez-moi, au bout des trois mois, quand elle verra les effets sur son corps et son mental, elle n’aura plus envie de s’arrêter.

Le goût du challenge

Personnellement, ce qui me motive avant tout, c’est le fait de me dépasser à chaque séance : apprendre à faire des pompes, mettre plus de charges, courir plus longtemps, etc. Impossible pour moi de répéter inlassablement une routine d’entraînement. Et d’ailleurs, je ne vous le conseille pas : si vous souhaitez obtenir des résultats, il va falloir sortir de votre zone de confort.

Les jolies choses…

Ah je l’avoue… je prends plus de plaisir à m’entraîner si je porte des vêtements de sport qui me plaisent. C’est un peu superficiel mais, au moins, je suis honnête. Pas la peine de dépenser des centaines d’euros chaque semaine mais achetez-vous deux ou trois tenues de sport dans lesquelles vous vous sentez bien. Vous verrez, ça aide.

Un mental d’acier

Le cerveau joue lui aussi un rôle très important dans votre cheminement vers une vie plus saine. C’est d’ailleurs le premier muscle à convaincre ! Personne ne naît sportif, on le devient en s’entraînant régulièrement, en laissant une plus grande place au sport dans notre vie. Pour forger petit à petit votre esprit, je vous conseille de planifier vos séances et de vous tenir à ce calendrier. Réservez dans votre agenda les créneaux horaires consacrés au sport comme vous le feriez pour un RDV classique.

Trouver-et-garder-la-motivation

Les bienfaits du sport

Pour ma part, le sport a révolutionné ma petite vie : ma peau est plus jolie, je dors mieux, je suis plus calme et moins stressée/angoissée, je ressens moins les petites douleurs du quotidien, je tombe moins souvent malade, etc. Quand j’ai dû m’arrêter à cause d’une blessure, c’était comme si on avait ouvert un tiroir dans lequel j’avais soigneusement rangé tous ces maux… J’ai pleinement pris conscience de ce que le sport m’apportait réellement. Et ça, c’est une sacré source de motivation !

Trouver l’inspiration

Parfois, il suffit de consulter un compte Instagram ou de lire un post sur un blog pour être reboosté à bloc ! Je ne peux que vous conseiller d’essayer de trouver ce qui vous motive et d’y revenir de temps en temps… Par exemple, le soir, dès que je m’allonge dans le lit, j’ai envie de sucre. Pour faire passer cette envie, il me suffit de faire défiler le fil d’actu Instagram et zou ! Ça va tout de suite mieux.

Et vous ? Qu’est-ce qui vous motive au jour le jour ? Comment tenez-vous la distance ?

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre Eyfull 25 février 2015 à 22 h 02 min

    Le sport ça a toujours fait parti de mon quotidien, jusqu’à la fac je combinais le volley, le basket, la natation et le tir à l’arc, ça me prenait une bonne partie des week-ends, les mercredis aprem et les vacances mais j’aimais ça (papa ex sportif pro j’ai eu la chance de tester bcp de sport et de prendre mes propres décisions par rapport à ça. Pas d’obligation de suivre l’exemple ou de privilégier une activité). Une chance donc. Puis à la facounette j’ai eu moins de temps à y consacrer (et peut être moins envie aussi…) donc j’ai continué le tir à l’arc pour la concentration (et parce que c’est classe) et la natation parce qu’en vrai je suis un poisson (un phoque d’après certains mais je le prends bien, c’est mimi). Avec le temps j’ai commencé à négliger ces deux activités et ça a été une grosse bêtise. J’étais moins confiante en moi. Faire du sport, me donner à fond, ça me faisait me sentir spéciale, comme si savoir nager plus longtemps, savoir smasher ou envoyer des boulets de canon au tennis de table était une marque de grandeur… Enfin tout ça pour dire que l’important pour ne pas perdre sa motivation c’est de faire du sport pour soi. S’amuser, repousser ses limites pour pouvoir se dire « j’en suis capable, j’ai cette force ». Et oui aussi le coup de la carotte parce que c’est le seul moyen que j’ai trouver pour continuer mes exo de renforcement musculaire XD
    Et quand les choses deviennent trop difficiles, que j’ai envie de faire valser mon tapis et mes baskets je mets ma playlist secrète, celle composée uniquement de musiques épiques (merci youtube). Ça me booste, j’ai l’impression d’être parmi les vikings ou en mode super saiyen. (un petit mot on avait dit hein?!)

    • Répondre Thifaine 25 février 2015 à 23 h 07 min

      J’adore ton petit mot ! Ne t’inquiète pas, tu es sur la bonne voie :) Vraiment dommage qu’on ne puisse pas s’entraîner ensemble…

    Laisser un petit mot