Lifestyle

Vice-Versa, sweet emotion

22 juin 2015

Après avoir lu/entendu d’excellentes critiques, j’avais très envie d’aller voir Vice-Versa, le dernier né des studios Pixar. Contexte particulier : j’y suis allée seule. Pour la première fois de ma vie, je me suis fait un ciné, en tête à tête avec moi-même. Même que c’était top ! Pourquoi je vous en parle ? Parce que je suis sortie de ma zone de confort et que ça me rend fière (il n’y a pas de petites victoires…).

Bref ! Revenons-en au film… Pendant 1h30, nous suivons les aventures de Riley, guidée par ses émotions : Joie, Peur, Tristesse, Colère et Dégoût, qui tente de s’habituer à sa nouvelle vie à San Francisco. A 11 ans, Riley vit ce changement de vie comme un véritable tsunami et, grâce à ses émotions, va essayer de trouver à nouveau le chemin du bonheur.

Sans aucune objectivité, j’ai complètement adoré ce film : je l’ai trouvé drôle et rafraîchissant. Les images sont sublimes ! Le traitement des couleurs permet parfaitement de distinguer ce qui se passe dans l’esprit de Riley en opposition à la “vraie” vie. Enfin, les personnages sont tous très attachants et les dialogues… J’ai ri/souri à de très nombreuses reprises.

J’ai beaucoup apprécié le traitement réservé à Tristesse : oui, c’est une émotion connotée négative mais tout comme les quatre autres, elle est indispensable à l’équilibre émotionnel de Riley (et de nous tous !). La réussite de ce film réside réellement là : il arrive à mettre en image le passage, parfois difficile, de l’enfance vers l’adolescence, où nous devons faire le deuil d’une vie agréable et insouciante. Celle où nous avions peu, voire pas, de responsabilité, si ce n’est profiter simplement de chaque instant. En sortant de l’enfance, nous devons nous trouver un nouvel équilibre tout en composant avec ces émotions que Joie ne gouverne plus.

Vice-versa-2

Bref, ce petit chef d’oeuvre (oui, rien que ça) nous pousse à réfléchir et à nous interroger sur notre propre histoire ainsi que sur nos sentiments. En clair, alors que Riley sort progressivement de l’enfance, Vice-Versa nous invite à nous y replonger avec délice et nostalgie.

J’ai également été touchée par la famille que forment Riley et ses parents. Une famille chaleureuse et aimante dans laquelle on se sent bien. J’ai pris quelques notes pour plus tard :) Peut-être à cause de mon propre passé, j’estime que le rôle des parents est, entre autres, de permettre aux enfants de se construire de magnifiques souvenirs, tout en les guidant dans leur quête d’identité.

C’était un chouette moment, très rafraîchissant, et je suis certaine qu’il plaira autant aux enfants qu’aux parents. Peut-être même plus à ces derniers qui saisiront toute la complexité du message. Je ne vous cache pas que j’ai malgré tout essuyé quelques larmes avant que les lumières ne se rallument ← coeur en chamallow tout mou, je vous avez prévenus.

P.S. : Riley fait du hockey sur glace et porte rarement (jamais ?) du rose. Rien que pour ça, ce film vaut le détour !

Et vous ? Vous avez déjà vu Vice-Versa ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Si non, vous comptez y aller ? Dites-moi tout !

Vous aimerez aussi

10 Commentaires

  • Répondre La Saut 22 juin 2015 à 12 h 56 min

    Aaaah ! Il est enfin sorti ! On m’en a parlé l’hiver dernier et j’avais hâte de le voir…
    Ton article m’a servi de rappel et me donne encore plus envie de courir le voir ! Je reviens te donner mon avis juste après :-)
    Et bravo pour ton 1er ciné toute seule ! Moi j’ai découvert ce plaisir à la fac, quand il pleuvait et que j’avais un cours pas très intéressant, je passais des après-midi entières dans des salles de ciné à rire et pleurer. C’était génial, du coup j’ai gardé l’idée de me le faire une fois par an pendant le printemps du cinéma (quand il y a des bons films bien sûr)
    A +

    • Répondre Thifaine 22 juin 2015 à 13 h 01 min

      Ah oui, viens partager ton avis après l’avoir vu, ça m’intéresse :) T’as raison, le ciné en solo, c’est franchement un vrai plaisir ! Je crois que je retenterai l’expérience de temps en temps (1 fois par an, ça me paraît être un bon compromis).

  • Répondre Jenny 22 juin 2015 à 14 h 46 min

    Oh ton article tombe à pic car je compte aller voir ce film ! Peut-être que j’irai le voir vendredi avec mon amoureux. Je te dirai ce que j’en ai pensé. Mais ton article m’a donné encore plus envie d’aller le voir. :)

    • Répondre Thifaine 22 juin 2015 à 14 h 47 min

      Oh oui, tu me diras ce que tu en a pensé ! Je suis curieuse :) En tout cas, tu vas passer un chouette moment.

  • Répondre Elise 22 juin 2015 à 16 h 30 min

    Super sympa comme film ! D’habitude quand je vais voir un pixar je suis un peu la doyenne de la salle (à part les parents), et là il y avait une majorité d’adultes, preuve que l’humour pixar fonctionne sur tout le monde ;) moi aussi j’ai trouvé que l’esthétique était très réussie :)
    Et Riley est une warrior et ça c’est cool.

    • Répondre Thifaine 22 juin 2015 à 16 h 40 min

      Ah ah oui, il y avait plein d’adultes (seuls !) :)

  • Répondre Emilie 23 juin 2015 à 13 h 55 min

    J’ai adoré et mon fils aussi. Ce matin en arrivant à l’école il racontait à ses copains qu’il avait été voir un film où on voit ce qu’il se passe dans nos petites têtes …

    • Répondre Thifaine 24 juin 2015 à 10 h 23 min

      :) Qu’est-ce que c’est mignon les enfants !

  • Répondre Lou 23 juin 2015 à 23 h 48 min

    Je suis allée le voir ce week-end et j’ai adoré ! Petit film tout mignon et avec une jolie morale j’ai trouvé :)

    • Répondre Thifaine 24 juin 2015 à 10 h 22 min

      Tout à fait d’accord avec toi :)

    Laisser un petit mot