Lifestyle

Work in progress: a new me!

29 juillet 2014

J’ai toujours été sportive, avec des périodes plus ou moins fastes, on va dire. Mais les deux années de Master et l’entrée dans la vie active ont eu raison de ma motivation… Pour moi, ça a été très difficile d’inclure une pratique sportive dans mes habitudes. Je sais, vous allez me dire « Quand on veut, on peut », et c’est bien là le fond du problème… Je crois, tout simplement, qu’à ce moment-là, « je ne voulais plus ».

Et puis, après de nombreux rebondissements, ma vie a complètement changé… J’ai rencontré mon compagnon qui venait tout juste de s’inscrire dans une salle de sport. J’ai décidé de l’accompagner une fois et « la salle » est vite entrée dans notre vie.

On avait chacun nos complexes et on s’est motivés l’un l’autre pour les transformer en fierté. Au début, je faisais du sport pour manger comme je voulais. Très gourmande et amoureuse de la bonne cuisine, je me déculpabilisais grâce au sport. Je n’ai jamais eu de problèmes de poids mais même si j’étais mince, j’avais de la cellulite et le muscle absent.

Petit à petit, on a pris conscience de l’importance de l’alimentation dans une pratique sportive. Difficile de s’enfiler une barquette de frites et d’être performant ensuite. On a réduit notre consommation de fromage (notre péché mignon), on a augmenté celle de fruits et légumes, on a supprimé nos sorties fast food et on est devenu plus exigeant quant au choix des restaurants.

On a noté de premières belles évolutions grâce à ces changements !

D’une nature très angoissée, j’ai réalisé que le sport me faisait beaucoup de bien… Il m’a appris la patience et le goût de l’effort. J’arrive aujourd’hui à prendre du recul, à me poser et du coup, à apprécier le moment présent. Pour certains, cela semble facile mais quand vos pensées ne s’arrêtent jamais et que vous êtes, de ce fait, incapables de goûter aux délices de voir le temps s’égrener lentement, c’est énorme.

Work-in-progress-2

Le sport permet aussi de travailler et d’améliorer l’estime que nous avons de nous. Premièrement, l’activité physique libère des hormones dites « de bien-être » qui agissent sur le moral. Mais surtout, on devient « fier » de soi et ça, c’est extrêmement important. On se fixe des objectifs et les atteindre devient une véritable victoire : ma plus grande récompense a été de réussir à transformer mes fessiers, mon plus gros complexe. Après quelques mois de reprise sportive, j’ai décidé de cibler cette zone. Les efforts n’ont pas été vains : mes fesses sont aujourd’hui plus hautes, plus bombées et surtout affichent moins de cellulite.

Je trouve également que faire du sport permet de mieux s’accepter : difficile de s’en vouloir ou de se critiquer lorsque l’on met tout en œuvre pour changer. Je suis devenue bienveillante envers moi-même : un corps, on en n’a qu’un… autant en prendre soin.

Finalement, c’est toute notre vie qui s’est transformée

Le sport n’est pas un loisir auquel on s’adonne lorsque l’on a du temps, il fait bel et bien partie de nos habitudes. C’est devenu un art de vivre. Il nous arrive de refuser des invitations parce qu’on a prévu une sortie sportive. Attention, on ne se coupe pas du monde du tout ! Mais la régularité étant la clé de la réussite, on saute rarement (voire jamais) notre séance. Et si vraiment, on ne peut pas y aller (maladie, blessure, événements importants…), on s’arrange toujours pour s’entraîner au moins trois fois dans la semaine. C’est devenu un véritable besoin… Et quand je regarde en arrière (à ne pas faire trop souvent !), je me demande comment j’ai pu faire autrement. Mais je pense, tout simplement, que lorsque j’ai repris une activité sportive, j’étais juste prête… J’ai réussi à combler un manque que je ressentais depuis longtemps, à effacer une certaine culpabilité (je ne m’aimais pas vraiment mais je ne faisais rien pour changer).

Les bénéfices d’un mode de vie plus sain sont nombreux et, grâce à ce blog, j’espère vous transmettre ma motivation ! Je me croyais incapable de persévérer, de transformer mon corps, de manger différemment, d’être moins stressée et pourtant, j’y suis arrivée. Et le message que j’aimerais faire passer est que tout le monde peut réussir.

Vous aimerez aussi

6 Commentaires

  • Répondre Mélanie 10 avril 2015 à 9 h 20 min

    Coucou! Qu’as-tu fait pour sculpter tes fesses? As-tu suivi un programme particulier ou des exercices classiques? C’est aussi ma cible du moment.

    • Répondre Thifaine 10 avril 2015 à 10 h 31 min

      J’ai réalisé des exercices de base, type squat/fente/soulevé de terre, combinés à des exercices d’isolation pour la « finition » :) Et surtout, j’ai fait attention à ce que je mangeais ! Je ferai surement un article plus complet sur ce point, j’ai l’impression qu’il intéresse pas mal de monde.

  • Répondre Elise 22 avril 2015 à 16 h 40 min

    Bravo pour tout ce que tu as fait, c’est motivant !

    • Répondre Thifaine 22 avril 2015 à 19 h 31 min

      Merci Élise. Pfiou, que d’encouragement, ça me touche énormément…

  • Répondre Mado 28 novembre 2015 à 23 h 49 min

    Coucou Thifaine,
    Je suis tombée sur ton site cette après-midi, via Hellocoton. Et ça y est, j’ai (presque) tout lu, tu es un vrai plaisir ! :D
    Je me suis mise au sport (également avec mon copain qui voulait reprendre la muscu) il y a dix mois. Même s’il y a parfois des baisses de motivation, je suis très contente de ce nouveau lifestyle (parfois un peu incompris quand même) et je me retrouve dans beaucoup de tes articles :)

    Au plaisir de lire tes nouveaux articles et en apprendre davantage. Bonne soirée !

    • Répondre Thifaine 29 novembre 2015 à 20 h 56 min

      Bienvenue à toi :) Je suis contente que le blog te plaise… C’est vraiment adorable de me partager ton ressenti !

    Laisser un petit mot